Symphonie pastorale

(Publié le 25 mai 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)
Tout porte à croire
Que l’enclos
Resta clos
De midi jusqu’au soir
Bon berger
Bon berger
Que s’est-il passé


Je perçois dans tes yeux
Une lueur d’espoir
Bon berger
Bon berger
Ma bile est noire
Comme de l’encre
Mais toi tu souris
C’est beau à voir
Et je t’envie

Le chien s’est endormi
Des bouteilles vides de whisky
Jonchent le sol
De grosses pierres blanches
Ont été disposées en cercle
Autour du cadavre du chat

Les murs de la bergerie
Sont lézardés de haut en bas
Bon berger
Bon berger
Le vent du nord
Vient s’y infiltrer

Par la porte à claire-voie
Le malheur veut entrer
Avec son cortège de masques hideux
Pustuleux et gras

Bon berger
Bon berger
La mer est à deux pas
La mer est à deux pas 

© Jacques Herman – 2007     




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/