René Ghil, histoire et biographie de Ghil

(Publié le 23 juin 2016) (Mis à jour le: 20 août 2017)

René Ghil, de son nom complet René François Ghilbert est un poète et un homme de sciences français. Il voit le jour le 27 septembre 1862 et décède le 15 septembre 1935 à Niort.

Une renommée contre Mallarmé

Les amateurs de littérature connaissent de René Ghil, l’entrain avec lequel il contredit Stéphane Mallarmé en 1888. Les deux hommes se rencontrent pourtant trois ans auparavant, lorsque Mallarmé félicite Ghil pour l’une de ses œuvres, son volume d’essai qui paraît en 1885. Les deux hommes entrent en conflit d’idée sur le sujet de l’idéalisme. Ghil relie ce dernier à un matérialisme métaphysique, en bon homme de science qu’il est, et inspiré par les idées de Charles Darwin. À partir de cette confrontation d’idée, René Ghil est considéré comme contre le « symbolisme ».

Sa carrière professionnelle

René Ghil assure la direction des Ecrits pour l’art entre 1887 et 1892. Il s’agit d’un groupe de poètes dont les œuvres sont contestataires de la politique ou de la linguistique du pays. Après son départ de l’association, il poursuit ses écrits et intègre plusieurs groupes anarcho-syndicalistes en 1900. Trois ans plus tard, il fait paraître l’enregistrement de son Chant dans l’Espace.

Ses principales œuvres

La carrière littéraire de René Ghil commence en 1885 avec la publication de son recueil de poèmes intitulé Légende d’Âmes et de Sangs. Un an plus tard, il publie Traité du verbe, un ouvrage où l’auteur veut mettre en avant un caractère philosophique et scientifique. Cette œuvre se distingue également par l’avant-dire réalisé par Stéphane Mallarmé.

Plus tard, ses œuvres telles que En Méthode à l’Œuvre, publiée en 1904 et De la poésie scientifique en 1909 feront partie de ses ouvrages les plus connus. Son style d’écriture deviendra celui d’auteurs célèbres comme Jean-Louis Brau et François Dufrêne.rene-ghil

Découvrez les poèmes de René Ghil

Ses publications de l’époque contemporaine concernent Légendes de rêve et de sang, publié en 1887, Le Pantoun des pantoun, poèmes javanais en 1998, ou encore Les dates et les œuvres : symbolisme et poésie scientifique en 1922.

Quant à son recueil intitulé Œuvre, il est publié à Paris entre 1889 et 1926 en neuf tomes et 14 volumes. Il s’agit de son ouvrage le plus important, mais dont certains passages n’ont pas été retrouvés.

À partir de 1995, quelques-unes de ses ouvrages ont été réédités : Légende d’Âmes et de Sangs par Plein Chant ; Le Vœu de Vivre & autres poèmes choisis en 2004 ; De la Poésie scientifique & autres écrits en 2008 ; Chant dans l’espace & Poèmes séparés ainsi que Les Dates et les Œuvres. Symbolisme et Poésie scientifique en 2012.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/