Je plains le temps de ma

Evaluer cet article

Je plains le temps de ma jeunesse, auquel j’ai plus qu’autre gallé jusqu’à l’entrée de vieillesse qui son partement m’a celé. Il ne s’en est à pied allé n’a cheval: hélas ! comment donc ? Soudainement s’en est vollé et ne m’a laissé quelque don.

François Villon

Une citation sur la jeunesse




Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/