Vivre

(Mis à jour le: 24 février 2016)
Je me mets en marche dès le matin ,
Car je crains de ne jamais le voir après le lendemain,
Et ainsi je n’aurai jamais le pouvoir de l’amour,
Qu’il prétend chaque jour.

A l’instant où j’arrive devant ma destination,
C’est à dire devant celui qui m’a harcelé de questions,
Avant qu’il ne lise la peur dans mes yeux,
Avant qu’il n’aperçoit la faiblesse dans mon coeur,


Je voudrais lui dire avant n’importe quels mouvements d’horreur,
Que je l’aime vraiment, que je l’adore,
Qu’il est un garçon si merveilleux,
Que lui aussi hante mon âme attaché à mon corps,
Mais je pourrai nier que je l’aime plus que tous mes amies,
Car elles m’ont aidé du fond de leurs esprits,
Et ainsi j’eut le courage de lui dire,
Qu’il est la seule raison pour laquelle je voudrais encore vivre !

@Zahreddine rabab-le 01/01/2007

Vivre Poésie Roobil Zahlinal Poésies contemporaines

 Poésies contemporaines - Poésie Roobil Zahlinal - Vivre -  Je me mets en marche dès le matin , Car je crains de ne jamais le voir après le lendemain,


  1. 1 janvier 2007 @ 18:14 eric

    juste
    c’est beau et émouvant

    Répondre


Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/