Vers En Mikado

(Mis à jour le: 8 mai 2014)

Des mots tirés au hasard d’un mikado

Qui courent, qui courent au galop,

Rugissant, Surgissant en cent sursauts

Sur la feuille qui au vol les attrapera ;

 

Des mots

Des mots tirés au hasard d’un mikado

Qui courent, qui courent au galop,

Rugissant, Surgissant en cent sursauts

Sur la feuille qui au vol les attrapera ;

Des mots insolemment inspirés de maux

S’agençant dans un infini entrelacs

Et dans la singulière langue de Molière

En vers.

Des vers, pondus par de drôles d’asticots,

Qui grouillent, qui grouillent, et bientôt

Des tripes de leur charogne émergent

Et, sans vergogne, se faufilent au lecteur,

Inconsciente victime qu’ils submergent,

S’en nourrissent pour pondre en son cœur

D’où éclora cette tumeur d’addiction :

L’émotion !

Des vers à pieds, des vers à flûtes,

Qui pétillent, qui pétillent, puis percutent

Tous vos sens dans un éclat, un tsunami

Et qui vous emportent vers l’inconnu,

Implosent sur votre subconscient, soumis,

Pour devenir une révélation incongrue

Dont l’esprit s’enivre jusqu’à déraison :

L’émotion !

Des vers, qu’envers et contre tout,

Je dévoile nus de toute fin à leur bout,

Laissant sur sa faim le lecteur, vous.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/