Tout se tient et je sens, entre tous

(Publié le 31 octobre 2010) (Mis à jour le: 14 août 2017)

Tout se tient et je sens, entre tous les faits que m’offre la vie, des dépendances si subtiles qu’il me semble toujours qu’on n’en saurait changer un seul sans modifier tout l’ensemble.

Les Faux-Monnayeurs écrit en 1925. André Gide




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/