Tahar Ben Jelloun, histoire et biographie de Jelloun

(Publié le 29 juillet 2016) (Mis à jour le: 29 juillet 2016)

Tahar Ben Jelloun est un homme de lettres marocain connu en tant qu’auteur de poésies et de romans. Il est aussi un peintre renommé de son pays. Il est né dans la ville de Fès, au Maroc, le 1er décembre 1944 et vit toujours.

Jeunesse et études

Tahar Ben Jelloun passe les débuts de sa scolarité auprès de l’école primaire arabo-francophone. Il poursuit le secondaire au lycée français de la ville de Tanger. A l’âge de 18 ans, il entame des études en philosophie auprès de l’université Mohammed V à l’issue desquelles il obtient son diplôme pour pouvoir enseigner la philosophie.

Lorsque l’arabisation prend forme au sein de l’enseignement, Jelloun doit migrer vers la France pour pouvoir poursuivre sa fonction de professeur de philosophie. Effectivement, sa formation en tant qu’enseignant concerne uniquement les méthodes francophones et non arabes. Il emménage à Paris et entreprend d’approfondir ses connaissances dans sa matière. Jelloun présente sa thèse de doctorat en psychiatrie sociale en 1975 et obtient son diplôme.

tahar-ben-jelloun

Les citations de Tahar Ben Jelloun

L’écriture en parallèle

Tahar commence à écrire alors qu’il se trouve encore à l’université de Rabat. Ses premiers écrits prennent la forme de poésies rassemblées dans son premier recueil intitulé Hommes sous linceul de silence. L’ouvrage ne paraît qu’en 1971 et lui permet d’avoir ses premiers succès dans le milieu de la littérature.

Il se lance plus sérieusement dans le domaine de l’écriture à partir de 1972. Plusieurs de ses articles sont publiés dans le journal appelé Le Monde. Il use de son talent pour l’écriture afin de composer un ouvrage sur la psychothérapie, intitulé La Réclusion solitaire qui paraît en 1976.

Ses meilleurs succès lui sont octroyés à partir de 1985, date à laquelle est publiée son roman intitulé L’Enfant de sable. Deux ans plus tard paraît La Nuit sacrée dans lequel il raconte la suite de son premier roman et à partir duquel il gagne son second grand succès. Cet ouvrage lui permet aussi de remporter le prix Goncourt de 1987.

En même temps, Jelloun se consacre à la rédaction de plusieurs ouvrages pédagogiques. L’enseignement étant l’une de ses passions, il achève ses œuvres majeures telles que Le Racisme expliqué à ma fille, l’Islam expliqué aux enfants qui paraît en 2002. Son expérience dans sa profession renforce sa réputation et lui ouvre les portes de différents universités et établissements scolaires dans lesquels il participe à des débats, à des représentations ou à des réunions.

En 2013, l’auteur marocain fait partie des membres d’un colloque pour discuter de l’Islam des Lumières. L’événement se voit la participation d’autres personnalités telles que Reza, Gills Kepel, Olivier Weber ou encore Malek Chebel.

Jelloun s’associe avec Umberto Eco en 2015 afin de fonder la maison d’édition appelée La nave di Teseo, dans la ville de Milan.

tahar-ben-jelloun

Différentes langues

Jelloun utilise essentiellement le français pour écrire ses œuvres littéraires. Il s’initie également à l’italien et réussit à publier quelques ouvrages auprès des éditions Bompiani jusqu’en 2015. Par ailleurs, une grande partie de son œuvre est traduite en arabe.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/