Superbe était l’errance

(Publié le 5 avril 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Superbe était l’errance

Si pleine de douleurs

Si pleine de couleurs

La forêt semblait immense

Nous nous laissions mener

Sous  la seule autorité

Des arbres morts et vivants

Sans moyens de repère

Mais soucieux d’avancer

Nous savions qu’à la fin

Nous verrions  la lumière

Du jour et nous redoutions

D’atteindre l’orée

Dieu rende le chemin

Plus long

Plus blessant

Ou nous transforme en poussière

Instantanément

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/