Quelques mots imbéciles

(Publié le 19 octobre 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Ce sont des enjambées

Enormes que tu fis

Pour accélérer ta course

Mais le vent soufflait

 

A contre-sens

Et tu finis

Trop tard

Nettement en dessous

Du seuil des exigences

 

Epuisé

Vidé 

Les rotules à terre

Sur l'herbe sauvage

Tu déployas ton corps

Comme on déroule un tapis

 

Puis tu t'endormis

Peut-être rêvas-tu

On ne le saura pas

 

Au petit matin

On te découvrit

Mort au cours de la nuit

 

On t'enterra hors les murs de la ville

Sur ta tombe on grava

Quelques mots imbéciles

 

 

 

 

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/