Par commisération

(Publié le 9 juillet 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

 

Depuis tant d'années

Qu'il est debout

Le corps enfoncé

Presque jusqu'aux genoux

A deux pieds du pied

D'un mélèze roux

 

 

La face blême

Le regard vide

Il n'attend plus rien

Du monde qui passe

Sans l'apercevoir

 

Un jour j'enterrerai

Ce nain de jardin

Par pitié

Par commisération

On achève aussi les chiens

 

 

 

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/