Nocturne

(Publié le 12 septembre 2006) (Mis à jour le: 28 décembre 2015)
Toc, toc, toc toc, -il cloue à coups pressés ;
Toc, toc, -le menuisier des trépassés.
” Bon menuisier, bon menuisier,
Dans le sapin, dans le noyer,
Taille un cercueil très grand, très lourd,
Pour que j’ y couche mon amour. ”

Toc, toc, toc toc, -il cloue à coups pressés,
Toc, toc, -le menuisier des trépassés.
” Qu’ il soit tendu de satin blanc
Comme ses dents, comme ses dents ;


Et mets aussi des rubans bleus
Comme ses yeux, comme ses yeux. ”

Toc toc, toc toc, -il cloue à coups pressés.
Toc toc, -le menuisier des trépassés.
” Là-bas, là-bas près du ruisseau,
Sous les ormeaux, sous les ormeaux,
A l’ heure où chante le coucou,
Un autre l’ a baisée au cou. ”

Toc toc, toc toc, -il cloue à coups pressés,
Toc, toc, -le menuisier des trépassés.
” Bon menuisier, bon menuisier,
Dans le sapin, dans le noyer,
Taille un cercueil très grand, très lourd,
Pour que j’ y couche mon amour. ”

 

Les cantilènes Livre 4

Jean Moréas

Nocturne Les cantilènes Livre 4 Poésie Jean Moréas

 Poésie Jean Moréas - Les cantilènes Livre 4 - Nocturne -  Toc, toc, toc toc, -il cloue à coups pressés ; Toc, toc, -le menuisier des trépassés.



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/