Ne les dérangez pas

(Mis à jour le: 12 février 2016)
Evaluer cet article

Un souffle
doux

un souffle doux qui durerait la longueur de sa vie
sinueux accroché à l’espace d’un flottement entre le ciel et l’océan….

un souffle…

Ta main
vagabonde

ta main câline à poursuivre l’envol du souffle bas et haut
ta main comme un accord parfait aux courbes de mon corps imparfait

Un chant comme un éveil
un chant à pleine voix
un chant d’amour
un chant comme un souffle et
ta main

ta main
qui s’en vient caresser le chant de ma gorge échancrée
un chant comme une invite
un chant d’ébène aux nuits d’étoiles blanches
et le feu dans tes yeux

flamber jusqu’à tomber contre un mur aux étranges graffitis
et moi contre le mur
et toi contre moi
et rien pour nous défaire si ce n’est s’assouvir l’un de l’autre

indécents
l’un par l’autre

deux souffles

maintenant
soudain là maintenant
deux

et plus assez de mains pour vaincre le plaisir
et le chant de ma gorge défaite
d’amour

déferlante

Ne les dérangez pas
ces deux-là
s’aiment

 

Les petits mots de Romane

Ne les dérangez pas Les petits mots de Romane Poésies contemporaines

 Poésies contemporaines - Les petits mots de Romane - Ne les dérangez pas -  Un souffle doux



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/