Mourir la tête en bas

(Publié le 2 juillet 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Je l'ai vu mourir

La tête en bas

Les pieds tenus

Nus

Par une main géante

Au-dessus de la cavité béante

Du rocher dit des Indiens

 

A cet instant précis

Où il rendait son âme

Une lumière ardente

Ondulait dans le ciel

Comme un parfum de femme

Qui flotte et ne

Se pose jamais

 

Soudain les doigts

De la main crispée

Se sont ouverts

Et le cadavre est tombé

Comme tombent les pierres

 

 

 

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/