Mon pays

(Publié le 15 février 2010) (Mis à jour le: 15 janvier 2016)
La Ville est dans ma chambre
Ce fauteuil est un port.
Avez-vous vu mes lampes
Mes mâts et mes bateaux ?

Le tabac et les vagues
Chantantes du ciel noir,
Le jeu, le bruit des algues
Aux vitres, mes miroirs,


Tout m’y plaît, m’y agrée :
J’y respire un bon air
Léger comme un beau vers.

Ô ville ravagée
Restez dans ma maison
Qui n’a qu’une saison.

Notre mère la ville
Odilon-Jean Périer

Mon pays Notre mère la ville Poésies Odilon-Jean Périer

 Poésies Odilon-Jean Périer - Notre mère la ville - Mon pays -  La Ville est dans ma chambre Ce fauteuil est un port.



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/