Misérables travaux, vagabonde pensée

(Mis à jour le: 6 janvier 2016)
Misérables travaux, vagabonde pensée,
Soucis continuels, espoirs faux et soudains,
Feintes affections, véritables dédains,
Mémoire qu’une absence a bientôt effacée,

Vraie et parfaite amour d’oubli récompensée,
Aventureux désirs, mais follement hautains,
Et vous de ma douleur messagers trop certains,
Soupirs, qui donnez air à mon âme oppressée,

Quoi ? ces vivantes morts, ces durables ennuis,
Ces jours noirs et troublés, ces languissantes nuits


Tiendront-ils mon esprit en tristesse éternelle ?

Ne dois-je donc jamais sentir d’allégement ?
Hélas ! je n’en sais rien, je sais tant seulement
Que j’endure ces maux pour être trop fidèle.

 

Cléonice

Philippe Desportes

Misérables travaux vagabonde pensée Cléonice Poésie Philippe Desportes

 Poésie Philippe Desportes - Cléonice - Misérables travaux vagabonde pensée -  Misérables travaux, vagabonde pensée, Soucis continuels, espoirs faux et soudains,



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/