Michel Audiard, histoire et biographie d’Audiard

(Mis à jour le: 7 août 2017)
Evaluer cet article

Michel Audiard

Michel Audiard né Paul Michel Audiard, le 15 mai 1920 à Paris et décédé le 28 juillet 1985 à Dourdan est un dialoguiste, scénariste et réalisateur français. Il a également été un écrivain de presse.

Les paroles écrites par Michel Audiard n’est d’autre que des paroles inspiré de la rue parisienne des années 1960. Dans ses films, il a su montrer l’audace des français lors de cette période.

Certains le désignent comme étant un anarchiste de droite.

Michel Audriad

Michel Audriad

Carrière de Michel Audiard

Michel Audiard est né dans un quartier populaire de Paris. Il fut élevé par son parrain. Il a obtenu son certificat d’études et un CAP de soudeur à l’autogène.

Michel était très passionné depuis son jeune âge par l’écriture, la littérature et le cinéma. Il a passé son enfance et son adolescence entre les livres de Rimbaud, Proust, Céline, Jeanson et de Prévert.

C’est sa rencontre avec André Pousse qui déclencha sa carrière d’acteur.

Il se maria en 1947 avec Marie-Christine Guibert et eut avec elle deux garçons.

Après la fin de la Seconde guerre mondiale, Michel Audiard commence à travailler comme livreur de journaux, fréquente le milieu du journalisme et réussit à trouver un poste à l’Étoile du soir. Quelques temps après, il fut embauché comme critique chez Cinévie.

Michel Audriad lors d’une scène d’Elle boit pasMichel Audriad lors d'une scène d'Elle boit pas

 Ce n’est qu’en 1949 que Michel entre le monde du cinéma grâce au réalisateur français André Hunebelle. Il devait écrire un scénario d’un film policier, Mission à Tanger. Ce film était un succès ce qui a permis à Audiard de faire le scénario de deux autres films policiers Le Passe-muraille et Les Trois Mousquetaires.

Avec ses succès au cinéma, Michel Audiard gagne en notoriété et décide d’entrer en coopération avec Jean Gabin avec qui il assure une collaboration à succès qui a duré 7 ans avec la réalisation de 17 films comme Les Grandes Familles, Les Vieux de la vieille, Le Baron de l’écluse, Un singe en hiver.

A cette époque, Michel Audiard est reconnu pour être le scénariste le plus populaire et le plus célèbres en France. Il attire donc les jeunes du cinéma avec leurs nouveaux esprits de la Nouvelle Vague et il symbolise le cinéma de papa.

En 1963, Michel commence à écrire des scénarios pour Jean-Paul Belmondo comme Les Tontons flingueurs et Les Barbouzes, pour retrouver encore une fois Jean Gabin lors du film Le Pacha en 1967.

Michel Audiard

Michel Audiard

Michel Audiard commence en 1966 sa carrière de réalisateur avec des films célèbres pour leurs titres  très longs à l‘instar de Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause !, ou encore Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages.

Ses réalisations ne trouvent pas le succès attendu ce qui l’amène à décider de retourner à l’écriture des scénarios qu’il connaît le mieux.

Il fut atteint énormément par la mort de son fils en 1975, alors qu’il était entrain de travailler sur L’Incorrigible. Sa tristesse a été aperçue dans son œuvre Garde à vue et Mortelle randonnée.

Il demeure en haut de classement avec les succès très populaires avec Le Grand Escogriffe, Tendre Poulet, Le Guignolo, Le Professionnel

La nuit, le jour et toutes les autres nuits, l’œuvre autobiographique d’Audiard voit le jour en 1978 et il réussit à obtenir le prix des Quatre jurys.

En 1982, Michel Audiard a eu le César du meilleur scénario en 1982 pour Garde à vue.

Il s’éteint le 28 juillet 1985 dans sa maison de Dourdan en Essonne, après une bataille avec le cancer. Il fut inhumé au cimetière de Montrouge.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/