Mais derrière l’existant qui

(Publié le 18 janvier 2011) (Mis à jour le: 18 janvier 2011)
Evaluer cet article

Mais derrière l’existant qui

tombe d’un présent à

l’autre, sans passé, sans

avenir, derrière ces sons

qui, de jour en jour, se

décomposent, s’écaillent et

glissent vers la mort, la

mélodie reste la même, jeune

et ferme, comme un témoin

sans pitié.

La nausée 1938

Une citation de Jean-Paul Sartre



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/