Luth constellé

(Mis à jour le: 15 février 2016)
( hommage à Nerval)

Morose…..morose…….morose…….
File le train en ce matin.
Son soleil pâle hésite encore
A frapper le blanc coquet des maisonnées,
Lui donne , glamour, un grain-velours.


La lumière incertaine, orangée
Embrase douce vertes vallées.
Là, à mi-plan, derrière la banlieue
Nature rit, se sent comme Dieu.

L’homme ne sourit,
Médite triste
Tristes avatars de sa vie.
En piste
“Le soleil noir de la Mélancolie”.
Evoquer le passé plus il n’ose
Et file, file le train morose.

 

Claude Colson

Luth constellé poèmes Claude Colson Poésies contemporaines

 Poésies contemporaines - poèmes Claude Colson - Luth constellé -  ( hommage à Nerval) Morose.....morose.......morose.......



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/