Louis Aragon, histoire et biographie d’Aragon

(Mis à jour le: 13 août 2017)

Louis Aragon est un écrivain, poète, romancier, journaliste et essayiste français, né le 3 octobre 1897 à Neuilly sur-Seine en région parisienne. Il est mort le 24 décembre 1982 à Paris à l’âge de 85 ans.

Un artiste né

Louis Aragon est né d’un adultère entre Louis Andrieux et Marguerite Toucas. Son père ne l’a jamais reconnu, mais lui donna toutefois le nom d’Aragon, en référence à l’ambassadeur d’Espagne d’antan. Depuis son enfance, il s’est toujours considéré comme un malheur pour celle qui lui a donné la vie puisque cette dernière a dû se retirer de la société pour cacher sa grossesse aux yeux du monde. D’ailleurs, à sa naissance, il fut présenté en tant que fils adoptif de sa grand-mère maternelle, Claire Toucas pour ne pas déshonorer sa famille. Louis Aragon a écrit de nombreuses œuvres sur ce secret difficile à supporter dont les trois poèmes intitulés Domaine Privé.

Le poète Louis Aragon

Son éducation

En 1907, Louis Aragon étudie à l’école Saint-Pierre de Neuilly-sur-Seine avant d’intégrer le lycée Carnot. Il fit la connaissance de Henry de Montherlant, Jacques Prévert et Pierre Prévert dans le premier établissement.

Il suit ensuite des études de médecine et c’est en deuxième année qu’il fut mobilisé en tant que brancardier puis adjudant médecin auxiliaire. Son travail au front l’exposa aux horreurs de la première grande guerre et même s’il semble avoir surmonté ce douloureux épisode, les atrocités qu’il a vécues ont été reprises dans bon nombre de ses œuvres. Quoi qu’il en soit, il fut remercié par la Croix de guerre avant d’être envoyé en Rhénanie occupée. Cette période lui donna de l’inspiration pour écrire le fameux Bierstube Magie allemande.

Son vécu durant la guerre lui donna des idées pour son roman Anicet ou le panorama, publié en 1920.

Deux ans plus tard, il abandonne sa carrière de médecine pour se tourner vers la littérature.

Découvrez les citations de Louis Aragon

La littérature

C’est en 1922 que Louis Aragon décida de travailler définitivement dans la littérature et d’ailleurs, cette année-là, il ouvre la revue Littérature avec André Breton et Philippe Soupault. Son ami Breton lui trouve ensuite un travail chez Jacques Doucet en tant que secrétaire. Il est l’un des animateurs du dadaïsme de son époque avant de se tourner vers le surréaliste en 1924 avec André Breton, Philippe Soupault et Paul Eluard.

En 1926, Jacques Doucet lui propose un contrat de jeune romancier. En le signant, il s’est engagé à livrer à l’homme sa production de chaque mois moyennant une rémunération de mille francs par mois.

En 1927, il intègre avec ses fidèles amis, Breton et Eluard, le Parti communiste français au sein duquel il resta actif toute sa vie.

Il est d’ailleurs connu pour ses écrits engagés en faveur du parti communiste. Un de ses plus beaux poèmes est l’ode à Elsa, mais aussi la chanson chantée par Jean Ferrat intitulée Que serai-je sans toi.

Louis Aragon

Une carrière marquée par une vie privée tumultueuse

Son premier amour était Eyre de Lanux, une dessinatrice américaine qui tomba malheureusement sous le charme de Pierre Drieu la Rochelle. Pour se consoler, il va auprès de Denise Lévy qui, à son tour, choisit d’épouser Pierre Naville. Pour oublier cette dernière, il se met à travailler dur jusqu’à ce qu’il rencontre Nancy Cunard, une milliardaire qui l’emmena partout avec elle à travers l’Europe. En septembre 1928, il découvre que sa campagne a une liaison avec Henry Crowder et essaie de se suicider. Cette rupture lui permit toutefois d’écrire l’un de ses plus célèbres poèmes Il n’aurait fallu. L’ouvrage a ensuite été repris en chanson par Léo Ferré.

Deux mois après cette tragédie, Elsa Triolet fit irruption dans sa vie avec un but bien précis : celui de le séduire. Cela étant fait, Louis Aragon et Elsa Triolet devint un couple mythique et la jeune femme fut sa muse jusqu’à la fin de sa vie. Il a écrit pour elle le poème intitulé Les yeux d’Elsa. Le couple se marie le 28 février 1939 et de nombreuses œuvres furent dédiées à sa femme dans les années 40.

Quand celle-ci meurt en 1970, Louis Aragon fit son coming-out et affiche au monde son attirance sexuelle pour les hommes.

Un des poèmes les plus célèbres de Louis Aragon est Que serai je sans toi

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre

Que serais-je sans toi qu’un coeur au bois dormant

Que cette heure arrêtée au cadran de la montre

Que serais-je sans toi que ce balbutiement.

J’ai tout appris de toi sur les choses humaines

Et j’ai vu désormais le monde à ta façon

J’ai tout appris de toi comme on boit aux fontaines

Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines

Comme au passant qui chante on reprend sa chanson

J’ai tout appris de toi jusqu’au sens du frisson.

Découvrez les textes, poème et poésie de Louis Aragon sur cultivonsnous.fr




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/