L’Oncle tirait, puis par

(Publié le 15 octobre 2010) (Mis à jour le: 8 mai 2014)
Evaluer cet article

L’Oncle tirait, puis par

précaution, il «doublait», et

l’animal foudroyé s’ajoutait

à la liste interminable des

victimes.

La Gloire de mon père écrit

en 1957 par Marcel Pagnol

Citations de Marcel Pagnol



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/