L’oeuvre d’un enfant ne manque jamais

Evaluer cet article

L'oeuvre d'un enfant ne manque jamais


de nous provoquer,

d'en appeler à nous,

parce qu'elle est pénétrée

et imprégnée de cette assurance quasi magique

qui naît d'une approche directe

et spontanée des objets.

Extrait provenant du roman "Peindre c'est aimer à nouveau"

de l'auteur Henry Miller



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/