L’ivrogne et la violoniste

(Publié le 29 août 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Tu bois ta bière

Dans l’un de ces verres

Epais et lourds

Comme les jours

Les plus laids

Et tu l’avales d’un trait

Puis tu te lèves en rotant

 

Ivre

Titubant

 

Tu t’approches du bar

Elle s’apitoie

T’appelle par ton nom

Tu la regardes mais

Tu te méfies

Tu crois que tu

La reconnais

N’était-ce pas la fille

Qui jouait du violon

L’autre soir sur le toit

De ta maison

 

Un inconnu te conduit

A la porte et tu sors

Elle te suit

Vous vous évaporez

Dans la nuit

 

 

 

 

© Jacques Herman – 2007

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/