Les saisons craintives

(Publié le 19 décembre 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Oublie l'herbe sage

Et le soleil d'été

Les coquelicots

Dans les champs de blé

C'est de la fange que naît l'invention

Et du fumier que surgit le désir

 

Attire l'attention

Sur l'insecte nécrophage

La bave du crapaud

Le pus du furoncle

Qui suinte sur la peau

Ou le brouillard épais

Qui flotte comme un duvet

Sur l'eau glauque des marécages

Deviens guetteur de foudre

Décodeur de l'orage

Méprise le ciel bleu

Si tu gardes les yeux

Mi-clos tu verras mieux

La lumière du monde

© Jacques Herman – 2006




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/