les habits noirs

(Publié le 12 juillet 2006) (Mis à jour le: 15 février 2016)
Costumé par le hasard,
je vais avec le feu, le vent
au bal masqué de l’infortune.
L’eau en amont
agit en pâle dormeur.Le blouson noir de l’orage
cache un couteau de lumière.
La forme dans le dé
joue sa dernière manche.
Je ne suis pas armé.

Là, les flammes boivent
du vin de cendres grises.
Sur une table d’os dansent
des squelettes d’orfraie.
Je caresse la denture du lait.

De grands palmipèdes momifiés
dans des bandelettes de silence
agitent de luisantes couleuvres.
Une main remplie d’ombres
presse le citron de la lune.

L’oiseau-fleuve descend
la pente douce du sommeil
avec, dans le bec,
maquillés de clarté,
tous mes vieux sacs de ténèbres.

 

Eric Allard

les habits noirs Poésie Eric Allard Poésies contemporaines

 Poésies contemporaines - Poésie Eric Allard - les habits noirs -  Costumé par le hasard, je vais avec le feu, le vent



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/