Les Fourberies de Scapin ACTE II Scène 8

(Publié le 27 mai 2011) (Mis à jour le: 20 janvier 2016)

Les Fourberies de Scapin ACTE II Scène 8

Les Fourberies de Scapin par Molière

Octave, Léandre, Scapin.

Octave

Hé bien ! Scapin, as-tu réussi pour moi dans ton entreprise ?

Léandre

As-tu fait quelque chose pour tirer mon amour de la peine où il est ?

Scapin

Voilà deux cents pistoles que j’ai tirées de votre père.

Octave

Ah ! que tu me donnes de joie !

Scapin

Pour vous, je n’ai pu faire rien.

Léandre veut s’en aller.

Il faut donc que j’aille mourir; et je n’ai que faire de vivre, si Zerbinette m’est ôtée.

Scapin

Holà ! holà ! tout doucement. Comme diantre vous allez vite.

Léandre se retourne.

Que veux-tu que je devienne ?

Scapin

Allez, j’ai votre affaire ici.

Léandre revient.

Ah ! tu me redonnes la vie.

Scapin

Mais à condition que vous me permettrez à moi une petite vengeance contre votre père, pour le tour qu’il m’a fait.

Léandre

Tout ce que tu voudras.

Scapin

Vous me le promettez devant témoin.

Léandre

Oui.

Scapin

Tenez, voilà cinq cents écus.

Léandre

Allons en promptement acheter celle que j’adore.

Les Fourberies de Scapin par Jean Baptiste Poquelin: Molière

Une pièce de théâtre de Molière




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/