Les dames de nage

(Publié le 7 juin 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)
Les dames de nage
Me supportent sans trop rechigner
Alors que je ne suis pas sage


Elles savent combien
Je peine à ramer

Le dos toujours tourné
A la cible j’avance
En fermant les yeux

Jusqu’à ce que l’horizon danse
Et qu’en naisse une fumée sans feu
Qui s’approche de moiImperceptiblement

Elle me renvoie
Sans que je le veuille

A des ancêtres morts depuis longtemps
Qui veillent sur nous dit-on jalousement

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/