Les bras croisés, l’oeil enflammé,

(Publié le 5 novembre 2010) (Mis à jour le: 29 novembre 2017)

Les bras croisés, l’oeil enflammé, la face colère, le front menaçant, il vint se planter carrément devant le lieutenant Hobson. A nous deux ! s’écria-t-il, à nous deux, monsieur l’agent de la Compagnie de la baie d’Hudson.

Le Pays des fourrures 1871-1872.

Une citation de Jules Verne





Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/