Le paysan vieux et cassé

(Publié le 30 octobre 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Rejoint son obscure chaumine
Qui somnole sur la colline
Dans le velours tendre d’un pré.
Il voit d’en bas tourner le chien



Et la lueur d’un jeune pin
Se détacher doucement verte
Dans l’ombre de la porte ouverte.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/