Le Misanthrope ACTE V Scène 6

Evaluer cet article

Le Misanthrope ACTE V Scène 6

Par Jean Baptiste Poquelin dit Molière

Célimène, Éliante, Arsinoé, Alceste, Philinte.

Arsinoé, à Célimène.

Certes, voilà le trait du monde le plus noir;

Je ne m’en saurais taire, et me sens émouvoir.

Voit-on des procédés qui soient pareils aux vôtres ?

Je ne prends point de part aux intérêts des autres;

(montrant Alceste.)

Mais, monsieur, que chez vous fixait votre bonheur,

Un homme, comme lui, de mérite, et d’honneur,

Et qui vous chérissait avec idolâtrie,

Devait-il…

Alceste

Laissez-moi, madame, je vous prie,

Vider mes intérêts moi-même là-dessus,

Et ne vous chargez point de ces soins superflus.

Mon cœur a beau vous voir prendre ici sa querelle,

Il n’est point en état de payer ce grand zèle;

Et ce n’est pas à vous que je pourrai songer,

Si, par un autre choix, je cherche à me venger.

Arsinoé

Hé ! croyez-vous, monsieur, qu’on ait cette pensée,

Et que de vous avoir on soit tant empressée ?

Je vous trouve un esprit bien plein de vanité,

Si de cette créance il peut s’être flatté.

Le rebut de madame est une marchandise

Dont on aurait grand tort d’être si fort éprise.

Détrompez-vous, de grâce, et portez-le moins haut.

Ce ne sont pas des gens comme moi qu’il vous faut.

Vous ferez bien encor de soupirer pour elle,

Et je brûle de voir une union si belle.

Le Misanthrope ACTE V Scène 6

Une pièce de théâtre de Molière



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/