Le corps d’autrui ne doit

Evaluer cet article

Le corps d’autrui ne doit

pas être confondu avec son

objectivité. L’objectivité

d’autrui est sa

transcendance comme

transcendée. Le corps est la

facticité de cette

transcendance. Mais

corporéité et objectivité

d’autrui son rigoureusement

inséparables.

L’Etre et le Néant 1943

Une citation de Jean-Paul Sartre



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/