Lao Tseu Histoire et Biographie de Lao Tseu

(Mis à jour le: 8 août 2017)
Evaluer cet article

Lao Tseu ou le suprême seigneur Lao

Lao Tseu est selon la légende chinoise, un sage chinois qui aurait vécu à la même époque que Confucius et de Buddha, vers le milieu du 4ème siècle av J.C. Il est le fondateur du taoïsme et l’auteur présumé du Tao-te-king. Il est généralement présenté sous forme d’un vieillard à la barbe blanche sur un buffle.

Le mot Lao Tseu signifie le Vieux Maitre.

Lao Tseu

Lao Tseu

Lao Tseu entre la légende et la réalité

Lao Tseu est désigné comme étant un personnage mythique qui est resté obscure dans l’histoire de l’univers vu le manque d’information sur sa vie.

En effet, il se serait né au Chu, un pays du royaume des Zhou. La légende dit qu’il a voyagé vers l’ouest de la Chine.

La légende la plus connu de Lao Tseu parlait du fait que cet homme est né avec les cheveux blancs et une barbe d’où vient son surnom Lao qui signifie ancien. Il est contemporain de Confucius, l’éducateur chinois du 4ème siècle av J.C. Il aurait été un archiviste à la cour royal.

Lao Tseu sur son buffle

Lao Tseu sur son buffle

Déçu des désaccords politiques qui ont marqué cette époque de l’histoire chinoise, Lao Tseu quitte le pays alors qu’il a 160 ans vers l’ouest sur un buffle. Il a dû écrire, suite à la demande de Guanling Yin Xi, le gardien de la passe de la frontière Han Kou, toutes ses connaissances sous forme d’un Daodejing, le Tao-te-king. Tao signifie la voie et te signifie la vertu d’où vient la traduction le Livre de la Voie et de la Vertu. Il continue son voyage, mais personne ne connait ce qu’il est devenu après. Certains pensent qu’il se réincarne sous différentes formes pour léguer son concept du Dao.

C’est au 3ème siècle av J.C que Lao Tseu a été mentionné pour la première fois comme étant l’écrivain de  Daodejing dans le légiste
Hanfeizi
. Egalement, un certain Lao Tseu a été mentionné dans l’un des passages du Zhuangzi de Confucius sans, toutefois, aucune indication sur le livre Daodejing ni la biographie de cet homme. Ce qui amène à dire
que les deux Lao Tseu peuvent ne pas désigner la même personne même si la tradition chinoise présume qu’ils le sont.

L’historien Sima Qian, avait écrit au 2ème siècle av J.C une sorte de biographie de Lao Tseu. On ne connait pas ses sources réelles, il a lié entre les deux hypothèses de Hanfeizi et celle du Zhuanqzi.

Au 20ème siècle Lao Tseu est dit un personnage mythique et composite à cause des sources anonymes et non clair dans lesquelles il apparait.

Lao Tseu dans le Taoïsme

Plusieurs sources ont fait de Lao Tseu un homme religieux considéré immortel.  Au début, ce courant  philosophique a pris un air un peu plus religieux jusqu’à ce qu’il soit exclu par le courant confucianisme. Pendant le règne de Huandi entre 146 et 168 av J.C, Lao Tseu est présenté sous une forme divine. Wang Fu, le préfet de la région de Changsha a conçu une stèle en 153 sur laquelle Lao Tseu est désigné par le Dao originel. En plus, dans la même époque le lettré Bian Shao annonce que Lao Tseu est un immortel et qu’il est le maître des sages à travers les temps. Le Bianhua wuji jing des Han orientaux reconnait Lao Tseu comme un Dao qui se donne naissance à lui-même et prédit sa réapparition.

Lao Tseu est donc l’un des quatre grands dieux dans l’école des Cinq boisseaux, appelé encore la Voie des Maitres célestes qui est apparue au 2ème siècle. Cette secte exige de ses partisans l’apprentissage du Tao-te-king. Ce courant contribue à propager la figure divine de Lai Tseu.

D’ailleurs, Lao Tseu, a été nommé Vénérable céleste du Dao et de la Vertu et est devenu l’une des divinités principale du courant taoïste et parmi les Trois Purs. Il fut aussi appelé Suprême seigneur Lao et il revient au fil des siècles sous plusieurs formes pour guider ses partisans.

On peut trouver une présentation de lui dans les temples, juste à droite des Trois Purs.

Dans le récit des Maitres Célestes, L’Explication ésotérique des trois cieux, Lao Tseu se serait né 3 fois, l’une en tant que divinité, la deuxième en tant que Laozi historique, et la troisième en se réincarnant en tant que Bouddha.

En fait, la religion du taoïsme s’est confronté au courant bouddhisme ce qui a amené les taoïstes à faire ce rapprochement entre ces deux grands hommes. C’est en 14ème siècle de notre ère que cette proposition se serait définitivement rejetée.

Lors de la période de la dynastie Tang entre 618 et 907, les empereurs se sont considérés comme les descendants de Lao Tseu et ont instauré le taoïsme comme une religion officielle du royaume.

Il désigne le Lao Tseu divin sous une image qui n’a rien du commun, en  effet, Ge Hong le décrit comme étant un homme à la peau jaune, les oreilles longues, les dents écartées, quinze rides sur le front qui forment la lune et le soleil.

Selon la tradition Chinoise, Lao Tseu aurait été conçu lorsque sa mère regardait une comète alors qu’elle était assise sous un prunier d’où vient son nom Li. Elle lui a porté pendant 81 ans. Il serait né avec les cheveux blancs. Au moment de sa naissance une comète est apparut dans le ciel et neuf dragons se sont manifestés pour le baigner.

Dans la ville de Guoyang se trouve un site appelé « Puits des neuf dragons » qui se serait construit pendant la période des Printemps et des Automnes, l’époque de la dynastie des Zhou.

La pensée taoïste a pour but de guider l’homme vers la vertu, elle fait partie des courants qui ordonnent à la non-violence et encourage à se libérer des désirs.

Elle est considérée comme l’une de ses doctrines orientales qui se base sur l’intuition et la méditation.

Lao Tseu

Lao Tseu




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/