Jacob et Wilhelm Grimm, histoire et biographie des frères Grimm

(Mis à jour le: 27 octobre 2016)
Evaluer cet article

Jacob et Wilhelm Grimm, plus connus sous la dénomination des frères Grimm sont des critiques littéraires, linguistiques et historiques, des linguistes et des spécialistes des contes en allemand. Jacob est le plus âgé, il est né le 4 janvier 1785 et décédé le 20 septembre 1863. Quant à Wilhelm, il est né le 24 février 1786 et décède le 16 décembre 1859. Tous deux naissent dans la même ville d’Hanau et meurent à Berlin.

Leur jeunesse

Les frères Grimm font partie d’une fratrie de neuf enfants, mais dont seuls six d’entre eux survécurent. Ils sont les aînés de leurs frères et sœurs. Leurs parents sont Philip et Dorothea Grimm. Lorsque le père meurt en 1796, leur mère décide d’envoyer Jacob et Wilhelm chez leur tante, à Cassel afin qu’ils puissent suivre des études en droit et acquérir un bon métier. Jacob étant l’aîné, commence le programme de droit en 1802 auprès de l’université de Marbourg. Wilhelm suivra le même cursus à partir de l’année suivante. Sur l’initiative de leur professeur Friedrich Carl von Savigny, les deux garçons découvrent les multiples ouvrages qui composent sa bibliothèque privée. Toutefois, ils se passionnent déjà pour les vieux contes allemands et veulent en établir une collection.

Le début de la collecte

En 1805, Jacob est sollicité par l’armée pour ravitailler les troupes. Le poste ne lui convient pas et il décide de démissionner. Quant à Wilhelm, il est sans emploi, ce qui poussera bientôt les deux hommes à commencer leurs travaux de collecte de contes. Lorsque leur mère décède en 1808, Jacob est contraint de subvenir aux besoins de la famille. Il parvient à obtenir un poste en tant que directeur de la bibliothèque privée de Jérôme Bonaparte. Il continue en même temps ses études tout en étant assesseur au conseil d’Etat.

les-freres-grimm

Pendant ce temps, Wilhelm suit une cure médicale à Halle à cause de problèmes de santé. Il fera la connaissance de plusieurs écrivains dont Clemens Brentano, Ludwig Achim von Arnim, Johann Wolfgang von Goethe. Jusqu’en 1810, les deux frères vivront chacun de leurs côtés tout en entamant leur collecte. Ils publient également quelques articles dans des revues. À partir de 1810, les deux frères se retrouvent à Cassel. Jacob publie bientôt son premier ouvrage en parlant des poètes lyriques de leur pays. Après la dissolution du royaume de Westphalie, le poste de Jacob est également dissout. Il devient secrétaire de légation à Paris. Il peut se consacrer à ses recherches littéraires, mais reste loin de son pays.

Quant à Wilhelm, son premier ouvrage paraît en 1811, composé de traductions de plusieurs légendes danoises. L’année suivante, l’ouvrage intitulé Chant de Hildebrand et le Wessobruner Gebert est signé des deux frères. La même année, les Contes de l’enfance et du foyer est publié et se compose de 86 histoires. Ils rédigent également des articles pour la revue Altdeutsche Wälder.

En 1814, Wilhelm est embauché en tant que secrétaire de la bibliothèque du musée de Cassel, tandis que Jacob est envoyé à Paris pour des affaires diplomatiques. L’année suivante, l’aîné décide d’abandonner sa carrière diplomatique pour se consacrer à sa passion.

La même année, les deux frères se concertent, une fois de plus pour réaliser le second volume des Contes de l’enfance et du foyer. Le même ouvrage sera reproduit sous une forme augmentée en 1819, puis dans un troisième volume moins dense en 1825. Ce dernier ouvrage verra la touche personnelle de l’un de leur frère, Ludwig Emil Grimm en ce qui concerne l’illustration. L’ouvrage produit un important succès et est traduit en anglais par Edgar Taylor.

En 1816, les deux frères se retrouvent ensemble à la bibliothèque de Cassel, Wilhelm étant secrétaire et Jacob, second bibliothécaire. Leurs postes respectifs leur permettent de continuer plus facilement leurs recherches et leur collecte. En 1819, leurs travaux sont récompensés par un doctorat honoris causa délivré par l’université de Marbourg.

les-freres-grimm

Découvrez les contes des frères Grimm

Linguistes de renom

Outre leur passion pour les contes et légendes anciennes, les frères Grimm ont également un penchant pour les langues. L’aîné commence la rédaction de l’ouvrage Grammaire allemande, conçu en deux tomes et parlant des règles de flexion et de la formation des mots dans la langue allemande. L’ouvrage ne sera entièrement achevé et publié qu’en 1826. Wilhelm écrit également plusieurs runes, notamment les Chants héroïques allemands en 1829.

Wilhelm se marie avec Henrietta Dorothea Wild en 1825. Son frère vivra avec eux avant la naissance de leurs enfants. Quatre ans plus tard, les deux frères décident en même temps de démissionner de Cassel pour l’université de Göttingen, à Hanovre où Jacob est professeur titulaire et Wilhelm, bibliothécaire. Jusqu’en 1837, chacun se consacrera à la publication de leurs écrits respectifs : Jacob à celle du second tome de son livre de grammaire et Wilhelm aux Kinder- und hausmärchen. La même année, lorsque le pouvoir vint aux mains d’Ernest-Auguste Ier, Jacob est renvoyé de son poste.

Le retour à Cassel

Après l’aventure de Hanovre, les deux frères retournent à Cassel. Ils sont sollicités par le roi Frédéric-guillaume IV de Prusse pour intégrer l’académie des sciences et devenir professeurs au sein de l’Université Humboldt. Ils emménagent à Berlin. En 1848, Jacob devient député au sein du Parlement de Francfort.

À partir de 1838, les deux frères décident de réaliser l’œuvre qui pourrait devenir l’ultime ouvrage de leur existence du fait de son importance. Effectivement, ils se consacrent à la réalisation d’un « dictionnaire historique de la langue allemande ». Il s’agit d’un recueil de tous les mots allemands accompagnés de leurs origines respectives. Toutefois, vue l’importance des travaux nécessaires, le premier tome de l’ouvrage ne paraîtra qu’en 1854. N’ayant pas pu achever leur œuvre, plusieurs auteurs s’y consacreront après eux pour finalement l’achever en 1961 en 32 volumes.

Fin de vie

Après la mort de Wilhelm, le 16 décembre 1859, son frère, Jacob poursuit la réalisation de leurs œuvres. Celui-ci décède le 20 septembre 1863. Les frères Grimm sont enterrés au cimetière de Matthäus, à Berlin-Schöneberg.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/