Henri IV, Histoire et biographie du roi Henri IV

(Mis à jour le: 4 octobre 2016)
Evaluer cet article

Le roi Henri IV

Henri IV, né Henri de Bourbon le 13 décembre 1553 à Pau, il est le fils de Jeanne d’Albert connu sous le nom de Jeanne III reine de Navarre et d’Antoine de Bourbon, descendant du roi Louis IX.

Henri de Bourbon fut roi de Navarre sous le nom d’Henri III en 1572 à. Il devient roi de France en 1589, le premier roi de la branche Bourbon. Il fut impliqué dans les guerres de religions qui ont ravagé le pays comme étant un prince de sang et un protestant. En effet, c’est Henri IV qui a mis fin à ces guerres en signant l’Edit de Nantes, il gouverna ensuite le pays avec une main de fer.

Il a été assassiné le 14 mai 1610 par François Ravaillac à la rue de la Ferronnerie à Paris. Une plaque au sol marque le lieu de l’assassinat jusqu’à aujourd’hui.

Le roi Henri IV roi de Navarre

Henri IV

Jeunesse d’Henri IV

Né dans le château de son grand-père maternel le roi de Navarre, Henri d’Albret d’une mère calviniste, elle l’instruit selon les préceptes de la Réforme. Henri faisait l’objet du conflit entre ses parents sur le choix de sa religion, au temps où sa mère l’apprenait sur le calvinisme son père désirait l’instruire le catholicisme.

En 1568, il assisté au siège de la Rochelle en 1568, et prend très vite part à la lutte dans les guerres de religions, du côté des réformés. Sous la protection de Coligny, il combat la toute première fois en 1570, c’était la bataille d’Arnay-le-Duc. Il devient le chef des protestants.
Après la mort de sa mère Jeanne d’Albert en 1572, Henri la succède sur le trône de Navarre, il devient ainsi roi de Navarre sous le nom d’Henri III. Le 18 aout de la même année, il se marie à Marguerite de Valois la sœur du roi Charles IX. Un mariage arrangé auparavant entre Jeanne d’Albert et Catherine de Médicis dans un essai de trouver une réconciliation religieuse entre les catholiques et les protestants.

Marguerite de Valois étant catholique, son mariage doit être fait  devant un prêtre et Henri, ne peut pas entrer dans une église, l’échange des consentements se fait sur une estrade dressée sur le parvis de Notre-Dame de Paris.

La cérémonie du mariage a été suivie de 3 jours de festivité durant lesquels le climat à paris était tendu avec la venue des gentilshommes de l’armée d’Henri.

A l’aube du 24 août 1572, le  jour de la saint Barthélemy, les massacres des protestants commencent avec 3 milles morts don l’amiral Gaspard de Coligny.

Henri de Navarre, épargné du massacre pour son statut de prince de sang, était contraint de se convertir au catholicisme pour sauver sa vie. Retenu prisonnier à la cour de France, il arrive à s’en échapper en 1576, abjure rapidement la foi catholique et reprend la lutte en tête des huguenots.

Accession du trône du roi Henri IV

En 1584, François de France duc d’Alençon puis d’Anjou, le frère cadet et le seul héritier d’Henri III meurt. C’est là que le roi Henri III envisage de désigner Henri de Navarre comme son héritier, il lui demande de se convertir. Ce dernier refusant toujours, Henri III était contraint de déclarer la guerre à Henri de Navarre et déclare.

Après la mort du Duc de Guise, les deux rois se réconcilient.

Le 1er aout 1589, avant de mourir suite à des blessures, le roi Henri III désigne Henri de Navarre comme unique héritier légitime.

Trois quart des français ne le reconnaissent pas pour roi, les catholiques ont refusé cette succession et ont fait appel à Philippe II d’Espagne. Henri IV décide alors de se reconvertir, encore une fois au catholicisme.

Le roi Henri IV, après sa victoire à Fontaine Française, met un terme à la guerre avec la ligue catholique, assure la paix avec l’Espagne suite au traité de Vervins signé le 2 mai 1598.
Il offre aux réformés, notamment, la liberté religieuse en signant l’édit de Nantes le 13 avril 1598.

Règne d’Henri IV

A peine arrivé au trône, Henri IV obtient une annulation de son mariage avec Marguerite de Valois et épouse Marie de Médicis.

Il multiplie les maitresses  qu’il reçoit le surnom de « vert galant ». Un homme autoritaire, il redresse le royaume avec une main ferme, en se faisant entourer par des personnes rigoureux et efficaces. La charge de l’Industrie et du Commerce était donné à Barthélemy de Laffemas, le duc de Sully prend l’Agriculture et les Finances et laisse les Affaires
étrangères à Villeroy.  Lors de l’édit de Paulette, il met un système qui diminue les pouvoirs
des gouverneurs et les nobles ce qui lui a valu la haine de nombreux nobles.

Sous le règne d’Henti IV, la France s’enrichit

Il a été assassiné le 14 mai A610 par Ravaillac alors qu’il s’apprêtait à attaquer l’Espagne.
C’est sans doute sa fin tragique qui a contribué à amplifier son image et a fait de lui “bon roi Henri IV”. Quelques historiens affirment que par son règne très ferme et autoritaire il a dessiné le chemin à l’absolutisme de Louis XIV.

L’assassinat d’Henri IV

 L'assassinat du roi Henri IV




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/