Gibran Khalil Gibran, histoire et biographie de Gibran

(Mis à jour le: 31 août 2017)
Gibran Khalil Gibran, histoire et biographie de Gibran
Evaluer cet article

Gibran Khalil Gibran est un artiste libanais connu dans le milieu de la poésie et de la peinture. Il est né au Liban, dans la ville de Bcharré le 6 janvier 1883, mais vit essentiellement aux Etats-Unis. Il meurt d’ailleurs, le 10 avril 1931 à New York. Ses œuvres poétiques ont le plus de succès dans les années 1960 et à cette époque, il est même surnommé le « Victor Hugo  libanais » par ses contemporains écrivains.

Du Liban aux Etats-Unis

Gibran est né de la troisième noce de sa mère, Kamlé. Son père s’appelait également Khalil. Ce dernier est un grand joueur et accumule les dettes de jeu. Alors que la famille vit déjà dans la pauvreté, tous ses biens sont confisqués suite à l’incarcération du père de famille pour une histoire de détournement de fonds.

Quelques liens

A l’époque, les enfants : Gibran, ses deux sœurs et son frère aîné ne suivent que des cours par intermittence, en plus de cours de langue arabe et de langue syriaque octroyés par les prêtres en visite chez eux. Le père étant mis en prison, la mère décide de quitter le Liban pour aller vivre aux Etats-Unis chez son frère, en emmenant ses quatre enfants avec elle.

Aux États-Unis, la petite famille vit à Boston, dans les quartiers du South End. En tant qu’immigrant, il sera inscrit dans une classe spéciale à partir du 30 septembre 1895 où il apprend l’anglais. Il s’initie également à l’art, notamment à la peinture et se fait remarquer par ses professeurs. Ces derniers l’incitent à développer son talent et quelques-uns de ses dessins seront, en plus utilisés comme couvertures de livres.  Mais sa mère et son frère aîné veulent qu’il garde ses racines. Gibran est donc obligé de retourner au Liban à l’âge de 15 ans pour reprendre ses études à l’institut d’enseignement supérieur de Beyrouth. Là-bas, son talent littéraire se dévoile et il devient le « poète du collège » en participant au magazine littéraire de l’établissement. Il revient finalement à Boston en 1902 après avoir perdu son frère, l’une de ses sœurs et sa mère.

Gibran Khalil Gibran, histoire et biographie de Gibran

Succès

Gibran trouve le succès aussi bien dans l’art que dans la poésie. Ses premières reconnaissances sont engendrées par ses peintures et dessins dont une première exposition a lieu en 1904 à Boston, à l’occasion de la Journée du Studio. C’est au cours de cette journée qu’il rencontre Elizabeth Mary Haskell, une femme de 10 ans son aînée, mais avec qui il se liera d’une très grande amitié. Plus tard, leurs relations prendront des tournures plus intimes. Cette femme qui l’inspire et le conseille le pousse à entreprendre des études en art à Paris. Il y reste pendant deux ans et fait la conquête de regroupements artistiques importants tels que l’académie Colarossi.

En même temps, l’homme fait ses premiers pas dans l’écriture. Il commence par composer plusieurs vers en arabe, mais apprend à écrire en anglais à partir de 1918. Ses œuvres sont jugées très impressionnantes tant par leur profondeur que par sa maîtrise de la langue anglaise. Son œuvre phare s’intitule Le Prophète, publiée pour la première fois en 1923 dans sa version anglaise et se composant de 26 textes poétiques. Il travaille à la composition de cet ouvrage alors qu’il n’a que 15 ans et en fait son plus grand succès. L’ouvrage sera traduit en plus de 20 langues et deviendra un best-seller durant le 20e siècle.

Fin de vie

A partir de 1928, Gibran est victime de graves problèmes de santé qu’il essaie de noyer dans l’alcool. Il s’éteint le 10 avril 1931 dans les services de soins d’un hôpital new-yorkais à cause d’un cancer du foie. Selon sa volonté, il est enterré dans le monastère Mar Sarkis, au Liban.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/