Gaston Couté, histoire et biographie de Couté

(Mis à jour le: 27 juillet 2016)

Gaston Couté voit le jour le 23 septembre 1880 dans la ville de Beaugency, une commune française localisée dans le département de Loiret, située dans la partie du Val de Loire qui est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il meurt à Paris le 28 juin 1911, à l’hôpital de l’Assistance Publique-Hôpitaux, dans le 10e arrondissement de la capitale française. C’est un poète se caractérisant par ses aspirations libertaires. Il est aussi un grand chansonnier, un spécialiste des chansons satiriques sur les différents domaines du quotidien.

Vie de famille et jeunesse

Les informations sur la famille de Gaston Couté sont rares. L’on ne connaît de lui qu’un père exerçant le métier de meunier. Lui-même pratique plusieurs petits-métiers déjà avant ses 18 ans. Il abandonne l’école bien avant le bac et se fait commis auxiliaire auprès de la Recette générale des impôts à Orléans. Il intègre ensuite le personnel d’un journal appelé Le Progrès du Loiret.

En même temps, il commence à composer ses premiers poèmes et à les publier. Grâce à quelques relations, il parvient à les lire devant des artistes parisiens qui viennent en visite ou en tournée en Orléans. Avec le succès qu’il provoque auprès de ces derniers, Gaston décide de s’installer à Paris en 1898.

gaston-coute

Les poésies de Gaston Couté

Paris et ses premiers succès

À Paris, le poète fait lire ses poèmes et ses chansons dans des cabarets réputés. Le succès est au rendez-vous, toutefois, pas assez important pour le faire vivre dans l’aisance. Il multiplie les métiers en devenant notamment un employé de la revue La Bonne Chanson dont le propriétaire est Théodore Botrel, un auteur-compositeur et interprète célèbre pendant les premières années du 20ème siècle.

Son talent en tant qu’auteur de chansons satiriques est remarqué par le poète français Jehan-Rictus. Ce dernier lui concède une technique d’écriture très expérimentée pour son jeune âge et une manière de décrire le monde de façon fidèle à la réalité. Ses œuvres parlent ainsi de l’égoïsme de chacun et de l’égocentrisme des bourgeois de son époque.

Sa fin de vie

Gaston Couté aura vécu une courte carrière dans la littérature. Il meurt à 30 ans à cause de l’abus d’alcool, d’absinthe, d’une privation importante de nourriture ainsi que de la tuberculose. Un jour avant sa mort, il est transporté d’urgence à l’hôpital Lariboisière où il passera ses dernières heures.

Des hommages au poète après sa mort

Après sa mort prématurée, Gaston Couté sera reproduit dans divers travaux audiovisuels et scéniques à travers toute la France. Plusieurs de ses poèmes sont lus dans des spectacles ou réalisés sous forme de disques par des artistes tels que Marc Robine, Gérard Pierron, Hélène Maurice, Claude Antonini, Edith Piaf ou encore Marc Ogeret. Des groupes plus modernes utilisant des genres musicaux plus insolites se sont également essayés à reprendre ses vers en les mettant en musique. Le rap, l’électro, le hip-hop et même le jazz racontent désormais les poèmes de l’auteur.

L’histoire de la vie du poète est également jouée dans un téléfilm sous la réalisation de Philippe Pilard. Le produit ainsi obtenu s’intitule La belle époque de Gaston Couté avec pour acteur principal, Bernard Meulien pour jouer le rôle du poète.

Evénements et monuments en son honneur

Un musée comportant toutes ses œuvres est construit au bord de la Loire depuis la fin de la guerre. Il s’agit d’une initiative de Roger Gauthier. La salle d’exposition comporte une grande partie de ses manuscrits, ses dessins ainsi que de nombreuses œuvres qu’il a pu imprimer de son vivant. Tous les ouvrages qui ont pu parler de lui y sont également présentés ainsi que les affiches qui ont illustré ses différentes représentations scéniques.

Le buste de Gaston Couté est aussi représenté en statue, érigée au bord de la Loire, dans le domaine de Meung-sur-Loire. En 2013, le collège qui se trouve dans l’enceinte du même domaine prendra le nom du poète, le Collège Gaston Couté.

gaston-coute

À partir de 2011, soit 100 ans après la mort du poète, l’Association en charge de l’entretien de ses œuvres met en place l’ « Itinéraire Gaston Couté ». Il s’agit d’une randonnée accessible à tous et relatant le parcours qu’a effectué le poète avec Maurice Lucas, l’un de ses meilleurs amis pendant l’été 1899. Le trajet d’une longueur de 375 km relie Bardon, dans le département du Loiret à Gargilesse, dans celui de l’Indre. À l’issue de cette traversée, les deux personnages auraient pris une photo avec d’autres amis. Tout au long du trajet, le poète a pu immortaliser les paysages qu’il a pu rencontrer en les dessinant sur son carton à dessin.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/