Fuyez

(Publié le 4 février 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Laissez souffler le vent

Froid sur les soubassements

De la ville endormie

Ne mêlez plus jamais

Ni votre zèle

Ni votre talent

Ni votre industrie

Au tremblement des astres

Sur la voûte du ciel

Et ne tisonnez pas

Les cendres incertaines

Nées de guerres cruelles

Ou de combats sanglants

Laissez-vous surprendre

A siffloter

Eloignez-vous

Les mains dans les poches

Et fuyez

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/