François Mitterrand, histoire et biographie de Mitterrand

(Mis à jour le: 21 septembre 2016)
François Mitterrand, histoire et biographie de Mitterrand
Evaluer cet article

Ancien Président de la République française, François Mitterrand est né le 26 octobre 1916 à Jarnac et est décédé le 8 janvier 1996 dans le septième arrondissement de Paris. Il est le 21e président de la République et est resté au pouvoir pendant près de 13 ans. Il a été élu pour la première fois le 10 mai 1981 puis fut réélu le 8 mai 1988. Son dernier mandat s’est arrêté le 17 mai 1995 puis il a laissé la place à Jacques Chirac.

François Mitterrand

François Mitterrand

Famille et éducation

François Maurice Adrien Marie Mitterrand est issu d’une famille bourgeoise catholique et très conservatrice. Il est le cinquième d’une fratrie de huit enfants. Son père, Joseph était ingénieur de la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans avant de reprendre les rênes de l’entreprise de vinaigre de son beau-père. Sa mère, Yvonne était effectivement la fille d’un négociant en eaux de vie et en vins.  Le couple a eu huit enfants dont quatre garçons et quatre filles.

La famille était assez fortunée puisqu’elle a eu accès à l’électricité dès 1922. Cette richesse a également permis à ses frères et sœurs de suivre une excellente éducation et de côtoyer le beau monde.

François a d’abord étudié à l’école privée Sainte-Marie de Jarnac avant d’être envoyé comme pensionnaire au collège privé d’enseignement catholique Saint-Paul d’Angoulême. Il était un bon élève très doué pour l’histoire, la géographie, le latin et l’instruction religieuse. Il avait également une passion pour la littérature.

En 1934, il obtient son baccalauréat et intègre les Facultés des lettres et de droit de Paris. En parallèle, il s’inscrit également à l’École libre des sciences politiques.

En 1936, il obtient sa licence ès lettres puis un an plus tard, son diplôme d’études supérieures de droit public. Il sort également diplômé de l’École de science politique cette même année.

Découvrez les plus célèbres citations de François Mitterand.

Sa vie privée

C’est durant la seconde guerre mondiale qu’il rencontre Danielle Gouze qui était alors une jeune résistante bourguignonne. François l’épouse le 28 octobre 1944 et eu trois fils avec elle : Pascal qui est malheureusement mort alors qu’il n’avait que deux mois, Jean-Christophe et Gilbert.

Il a également eu une fille, Mazarine Pingeot, suite à une relation extra-conjugale qu’il a eue avec Anne Pingeot, conservatrice du musée.

François Mitterrand président

François Mitterrand

Ses débuts dans la politique

C’est en 1934 que François Mitterrand commença à avoir un penchant pour la politique puisque cette année-là, il a milité aux côtés des Volontaires nationaux pendant près d’un an. Il a ainsi participé aux manifestations contre l’invasion métèque puis celles contre le professeur de droit Gaston Jèze.

Lorsqu’il obtient son diplôme de l’École libre des sciences politiques, il intègre le service militaire dans l’infanterie coloniale. C’est aussi à cette époque qu’il fit la rencontre de Georges Dayan, victime d’agressions d’antisémites. Les deux hommes devinrent par la suite des amis inséparables.

Après avoir œuvré activement pour le régime Vichy, François Mitterrand rentre en France et intègre le gouvernement des secrétaires généraux. Il devient le dirigeant du Mouvement national des prisonniers de guerre et déportés (M.R.P.G.D.) en février 1944. Au mois de mai de la même année, il est élu secrétaire général aux prisonniers, déportés et réfugiés au sein du gouvernement provisoire et au mois d’août, il a participé à la libération de Paris. En Octobre, il est nommé Président du M.R.P.G.D.

Il a par la suite gravé petit à petit les échelons du gouvernement. Il a d’abord occupé le poste du Ministre des Anciens combattants et des victimes de guerre du 24 novembre 1947 au 19 juillet 1948 au sein du gouvernement de Robert Schuman I puis devient Ministre de la France d’Outre-mer du 12 juillet 195à au 10 juillet 1951 dans le gouvernement de René Pleven I et d’Henri Queuille I.

À partie du 20 janvier 1952, il devient Ministre d’État, mais ne reste à ce poste qu’environ un mois. En juin 1953, il est le Ministre d’État délégué au Conseil de l’Europe sous le gouvernement de Joseph Laniel I avant d’être élu, un an plus tard, Ministre de l’Intérieur sous Pierre Mendès France.

Du 1er février 1956 jusqu’au 21 mai 1957, soit pendant plus d’un an, il occupe le poste de Ministre d’État, Garde des Sceaux, ministre de la Justice au sein du gouvernement de Guy Mollet.

Deux ans plus tard, à partir du 26 avril 1959, il est le Sénateur de la Nièvre et reste à ce poste jusqu’au 13 décembre 1962. Le 6 décembre de cette même année, il est élu député de la 3e circonscription de la Nièvre, une fonction qu’il a gardé pendant 18 ans c’est-à-dire jusqu’au 21 mai 1981.

Du 16 juin 1971 au 24 janvier 1981, il est nommé Premier secrétaire du Parti Socialiste pour finalement se faire élire Président de la République française, fonction qu’il a pris à partir du 21 mai 1981.

Sa fin de vie

Dès 1981, François Mitterrand a appris qu’il était atteint d’un cancer de la prostate, mais il a toujours passé sous silence cette maladie. Il est même allé jusqu’à falsifier ses bulletins de santé pour le cacher au monde jusqu’à ce qu’en 1992, il doit être opéré. François Mitterrand a alors choisi ce moment pour parler publiquement de sa maladie. Malgré la souffrance et la fatigue, il a gardé toutes ses capacités intellectuelles, mais a tout de même commencé à déléguer quelques-unes de ses attributions. Il finit par succomber à sa maladie le 8 janvier 1996 à 79 ans.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/