Fondu comme du sucre

(Publié le 13 octobre 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Je ne suis pas tout à fait mort

Quoique totalement fondu

Comme un morceau de sucre jeté

Dans une tasse de thé

 

 

Trop dissout

Pour me pendre

Ou pour être sauvé

Personne à parler franc

N'a jugé opportun

De me tirer de là

 

Il faut que la bête immonde

Comme le sucre fonde

Dans l'eau devenue tiède

Et disparaisse à jamais

 

Chaque gorgée du thé qu'on avale

Dans l'indifférence

Tente d'évoquer

Les goûts âcres et rances

Des chemins qui nous mènent

Au portes du trépas

 

 

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/