Femme pensive, nue et qui flottes sur l’eau

(Mis à jour le: 12 janvier 2016)
Entre les pâles lys et les grêles bouleaux,
Les deux bras repliés, les jambes allongées
Et toute ta beauté vaguement émergée ;
Que regardent tes yeux dans le ciel bas et gris ?
Ne te sens-tu pas fuir sur ce fleuve endormi
Et dont le mouvement invisible et tranquille
T’entraîne abandonnant les rives immobiles ?

Fumées
Cécile Sauvage

Femme pensive nue et qui flottes sur l’eau Fumées Poésies Cécile Sauvage

 Poésies Cécile Sauvage - Fumées - Femme pensive nue et qui flottes sur l’eau -  Entre les pâles lys et les grêles bouleaux, Les deux bras repliés, les jambes allongées



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/