Deux corbeaux

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Deux soeurs pour un couvent
Deux chiennes pour un chat
Deux coeurs pour entamer
Une triste complainte
Qui assombrit l’été

 

Deux colonnes de part
Et d’autre de l’entrée
Deux aiguilles tordues
Pour étirer le temps
Qui n’en finit pas
De se plaindre

Deux lèvres entrouvertes
Invitant au baiser

Deux pieds pour courir
Deux ailes pour voler
Deux yeux pour t’observer
Dans la rivière en crue

Deux bras secourables
Qui se tendent vers toi
Compatissants mais incapables
De te tirer de là

Deux morts le même jour
Et deux cloches qui sonnent
Un glas lancinant
Et un soleil cynique
Et brûlant
Qui incendie la tour

Jacques Herman
2012

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/