Des airs méconnus

(Publié le 11 juin 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)
Les heures bruyantes
De la pluie battant les tuiles
Pour les toits de la ville
C’est la guerre qui gronde

Les soeurs jumelles
Se hâtent d’accéder
Au sommet de la tour de la petite église
Pour y carillonner
Des airs méconnus
Qui tomberont de haut
Et s’écraseront nus
Sur le pavé mouillé

Un homme sur le trottoir d’en face
Tend les bras
Agite les mains
Tente de s’envoler mais en vain
Puis s’accroupit au pied du clocher

Et pleure en se voilant la face 

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/