Charlie Chaplin, Histoire et Biographie de Chaplin

(Mis à jour le: 4 octobre 2016)
Charlie Chaplin, Histoire et Biographie de Chaplin
Evaluer cet article

Charlie Chaplin

Charlie Chaplin né sous le nom de Charles Spencer Chaplin le 16 avril 1889 à Londres et mort le 25 décembre 1977 en Suisse. Il est un acteur, réalisateur, écrivain, compositeur, scénariste anglais.

Grâce à son jeu à la clownerie et de mime, il est l’un des acteurs d’Hollywood les plus créatives que le cinéma muet aurait jamais connue.

C’est le personnage de Charlot pour les pays francophones, the Tramp dans les pays anglo-saxons qui est apparut le 7 février 1914 qui a fait de Charlie Chaplin cette icône du cinéma muet des débuts du 20ème siècle.

Charles Spencer Chaplin

Charles Spencer Chaplin

Enfance à Londres

Charlie Chaplin est né à Est Lans dans un des quartiers les plus pauvres de Londres, le quartier de Walworth. Ses parents Charles Chaplin et Hannah Hill sont deux artistes de music-hall.

Charlie Chaplin a vécu une enfance malheureuse, abandonné par son père quand il avait 3 ans et sa mère entrait dans un hôpital psychiatrique quand il avait 5 ans.

Il a été alors placé dans un orphelinat avec ses frères et sœurs ensuite il est allé habité chez son père et sa femme alcoolique.

Il monte sur scène en music-hall la 1ère fois à l’âge de 5 ans pour remplacer sa mère. Quand son demi-frère, Sydney joint la marine, Charlie a pu entamer une carrière d’enfant de la balle dans la troupe Eight Lancashire Lads alors qu’il avait 9 ans. Une carrière qui va durer 3 ans. Dès l’année 1903, il reçoit plusieurs contrats successifs au théâtre jusqu’à ce qu’il s’engage avec la troupe de Fred Karno reconnu à cette époque comme étant le plus important agent des spectacles. C’est là qu’il fait la rencontre avec le futur Stan Laurel.

Charlie Chaplin , Charlot

Charlie Chaplin , Charlot

La Carrière de Charlie Chaplin

En 1912, lors d’une tournée avec sa troupe aux Etat Unis, il a reçu une proposition de Mack Sennet, propriétaire des studios Keystone. On lui demandait de créer un nouveau personnage pour le cinéma.

En 1914, le personnage de Charlot ou le vagabond apparaît. Il met toutes ses performances et tout son comique dans ce personnage dans Charlot est content de lui. A la fin de l’année il décide de se charger lui-même des mises en scène de ses films. Ça ne lui prendra que 5 ans pour s’imposer dans le monde de Hollywood et devenir la célébrité la mieux payé sur la planète avec 675000 dollars en 1916 avec le studio Mutual Film.

En 1919, il construit son propre studio où il effectue la réalisation de 9 films comme Une vie de chien, Charlot soldat et Le kid en 1921, cet œuvre assez bouleversant dans lequel il présente entre autre des souvenirs de son enfance misérable. Il cofonde le United Artists avec David Wark et un grand nombre d’acteurs et de cinéastes.

Il produit en 1925, le mélodrame La Ruée Vers l’Or.

Charlie Chaplin était un grand opposant du cinéma parlant, cependant il a introduit des éléments sonores dans son film ironique Les Lumières de la ville en 1931où il se moque du cinéma parlant.

Charlie Chaplin qui est devenu un maître incontournable dans l’art du mime, ce langage basé sur les gestes ce langage universel car pour Chaplin la langue constitue une barrière,  refuse de laisser tomber les films muets.

Au dépit de tous les critiques qui se sont amplifier et malgré que tous les vedettes de l’art muet ont jeté l’éponge, Charlie Chaplin sort Les Temps Modernes en 1936, un film dans lequel il présente les problèmes économiques, le chômage et la misère sociale. Il s’agit du dernier film muet de l’histoire et l’un des plus célèbres pour son auteur.

En 1940, il commence la production du film Le Dictateur dans lequel il exprime sa révolte contre les dictatures qui envahissent l’Europe. Avec une petite moustache il fait une référence à Hitler.

A cette époque où la guerre en Europe est en plein expansion, l’ambassadeur d’Allemagne aux États-Unis réclame fermement l’interdiction du tournage mais Charlie qui obtient le soutien du président Franklin Roosevelt s’entête et termine son film.

Il parait que le président Américain l’aurait invité à la Maison Blanche pour lui répéter le dernier discours du film.

Le Dictateur demeure interdit en Europe jusqu’à la fin de la guerre, mais une rumeur a signalé que Hitler aurait vu le film en privée. Avec ce film, Chaplin annonce définitivement son entrée dans le monde sonore. « Espoir… Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. (…)Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié… » C’est le discours du barbier juif du film Le Dictateur qui a fait l’objet d’admiration des peuples et des politiciens.

Après la fin de la guerre, Charlie  continue ses films ironique qui critiquent les conséquences de la guerre et son impact sur l’humanité avec Monsieur Verdoux et Landru.

En 1952 il réalise Limelight, un film tragique considéré comme le dernier chef-d’œuvre de ce grand maître du cinéma du 20ème siècle.

Il a été forcé à s’exiler en Europe à cause de ses idéologies qui se rapprochent du communisme.

Charlie Chaplin a reçu le Prix International de la Paix en 1957. Il tourne pendant la même année Un roi à New York dans lequel il se moque des Etats Unis noyée dans la guerre froide en la décrivant de la chasse aux sorcières.

Il doit attendre 10 ans pour sortir un nouveau film, en couleur en 1967 La Comtesse de Hong Kong. Dans ce film il n’est plus la vedette.  Chaplin a obtenu plusieurs prix surtout pendant les années 1970 avec  un prix spécial au Festival de Cannes 1971, Lion d’or à la Mostra de Venise, anoblissement par la reine Elizabeth II

Le 25 décembre 1977, un Noël, l’humanité perd un grand monsieur du cinéma contemporain qui est resté jusqu’à la fin fidèle à lui-même.

Sir Charles Chaplin meurt en laissant un héritage cinématographique merveilleux dans lequel il dénonce l’injustice et les conditions que vivait l’humanité à cette période de début du siècle. Ce siècle qui a changé l’humanité à jamais !

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/