Chaque jour qui passe

Evaluer cet article

Chaque jour qui passe

Est comme une tasse

De thé qui se vide

Et que la nuit remplit

Jusqu'au petit matin

 

 

Les premières gorgées

Bues dès potron-minet

Sont chaudes comme le pain

A sa sortie du four

 

Le breuvage tiédit

Quand arrive midi

Puis il refroidit

Jusqu'à la goutte ultime

Qu'on déglutit le soir

 

 

© Jacques Herman – 2007



Chaque jour qui passe

Evaluer cet article

Chaque jour qui passe

Est comme une tasse

De thé qui se vide

Et que la nuit remplit

Jusqu'au petit matin

 

 

Les premières gorgées

Bues dès potron-minet

Sont chaudes comme le pain

A sa sortie du four

 

Le breuvage tiédit

Quand arrive midi

Puis il refroidit

Jusqu'à la goutte ultime

Qu'on déglutit le soir

 

 

© Jacques Herman – 2007



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/