Oiseaux de neige

Oiseaux de neige

Evaluer cet article

Glisse, mon canot, glisse
Sur le fleuve d’azur !
Qu’un Manitou propice
À la fille des bois donne un ciel toujours pur !

Le guerrier blanc regagne sa chaumine ;
Le vent du soir agite le roseau,
Et mon canot, sur la vague argentine,
Bondit léger comme l’oiseau.

Glisse, mon canot, glisse
Sur le fleuve d’azur !

Lire la suite...

Oiseaux de neige

Evaluer cet article

C’est un bloc écrasant dont la crête surplombe
Au-dessus des flots noirs, et dont le front puissant
Domine le brouillard, et défie en passant
L’aile de la tempête ou le choc de la trombe.

Énorme pan de roc, colosse menaçant
Dont le flanc narguerait le boulet et la bombe,
Qui monte d’un seul jet dans la nue, et retombe
Dans le gouffre insondable où la base descend !

Quel caprice a dressé cette sombre muraille ?
Caprice ! qui le sait ? Hardi celui qui raille

Lire la suite...

Oiseaux de neige

Evaluer cet article

La pâle nuit d’automne
De ténèbres couronne
Le front gris du manoir ;
Morne et silencieuse,
L’ombre s’assied, rêveuse,
Sous le vieux sapin noir.

Au firmament ses voiles
Sont parsemés d’étoiles
Dont le regard changeant,
Sur la nappe des ondes,

Lire la suite...

Oiseaux de neige

Evaluer cet article

A vingt ans, poète aux abois,
Quand revenait la saison rose,
J’allais promener sous les bois
Mon coeur morose.

A la brise jetant, hélas !
Le doux nom de quelque infidèle,
Je respirais les frais lilas
En rêvant d’elle.

Toujours friand d’illusions,
Mon coeur, que tout amour transporte,

Lire la suite...

Oiseaux de neige

Evaluer cet article

Chênes au front pensif, grands pins mystérieux,
Vieux troncs penchés au bord des torrents furieux,
Dans votre rêverie éternelle et hautaine,
Songez-vous quelquefois à l’époque lointaine
Où le sauvage écho des déserts canadiens
Ne connaissait encor que la voix des Indiens
Qui, groupés sous l’abri de vos branches compactes,
Mêlaient leurs chants de guerre au bruit des cataractes ?

Sous le ciel étoilé, quand les vents assidus
Balancent dans la nuit vos longs bras éperdus,

Lire la suite...

Oiseaux de neige

Evaluer cet article

C’est l’automne. Le vent balance
Les ramilles, et par moments
Interrompt le profond silence
Qui plane sur les bois dormants.

Des flaques de lumière douce,
Tombant des feuillages touffus,
Dorent les lichens et la mousse
Qui croissent au pied des grands fûts.

De temps en temps, sur le rivage,
Dans l’anse où va boire le daim,

Lire la suite...

Oiseaux de neige

Evaluer cet article

Combien ai-je de fois, le front mélancolique,
Baisé pieusement ta touchante relique,
Ô Montcalm ! ce drapeau témoin de tant d’efforts,
Ce drapeau glorieux que chanta Crémazie !,
Drapeau qui n’a jamais connu d’apostasie,
Et que la France, un jour, oublia sur nos bords !

Devant ces plis sacrés troués par les tempêtes
Qui tant de fois jadis ont tonné sur nos têtes,
Combien de fois, Montcalm, en rêvant du passé,
N’ai-je pas évoqué ta sereine figure,

Lire la suite...

Oiseaux de neige

Evaluer cet article

Baigne mes pieds du cristal de tes ondes,
O ma fontaine ! et sur ton frais miroir,
Laisse tomber mes longues tresses blondes
Flottant au gré de la brise du soir !

Nymphe des bois, sur ton bassin penchée,
J’aime à rêver à l’ombre des roseaux,
Quand une feuille à sa tige arrachée,
Ride en tombant la nappe de tes eaux.

J’aime à plonger ma taille gracieuse
Dans tes flots noirs chantant sous les glaïeuls,

Lire la suite...

Oiseaux de neige

Evaluer cet article

A Mlles Letellier de Saint-Just
En amont de Québec, on fait la découverte
D’un pavillon tout blanc coquettement posé
Sur l’angle à pic d’un roc au long flanc ardoisé,
Et donc la large épaule est de grands pins couverte.

Plus loin, s’il plonge un peu sur le sommet boisé,
L’oeil aperçoit, au fond d’une clairière verte,
Une altière villa dont la porte entr’ouverte
Dresse droit devant vous son tympan pavoisé.

Vaste piazza, sentiers fleuris, fraîches ramures,

Lire la suite...

Oiseaux de neige

Evaluer cet article

L’atmosphère dort, claire et lumineuse ;
Un soleil ardent rougit les houblons ;
Aux champs, des monceaux de beaux épis blonds
Tombent sous l’acier de la moissonneuse.

Sonore et moqueur, l’écho des vallons
Répète à plaisir la voix ricaneuse
Du glaneur qui cherche avec sa glaneuse,
Pour s’en revenir, des sentiers plus longs.

Tout à coup éclate un bruit dont la chute
Retentit au loin, et que répercute

Lire la suite...

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/