Il sentirait d’abord l’empire et l’ascendant qu’on peut prendre sur son esprit

(Publié le 13 septembre 2011) (Mis à jour le: 17 décembre 2015)

Il sentirait d’abord l’empire et l’ascendant qu’on peut prendre sur son esprit, et il secouerait le joug par honte ou par caprice: il faut tenter auprès de lui les

petites choses, et de là le progrès jusqu’aux plus grandes est immanquable.

Les Caractères 1696 Jean de La Bruyère

Une citation de Jean de La Bruyère




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/