Beams

(Mis à jour le: 5 janvier 2016)
Evaluer cet article

Elle voulut aller sur les flots de la mer,
Et comme un vent bénin soufflait une embellie,
Nous nous prêtâmes tous à sa belle folie,
Et nous voilà marchant par le chemin amer.

Le soleil luisait haut dans le ciel calme et lisse,
Et dans ses cheveux blonds c’étaient des rayons d’or,
Si bien que nous suivions son pas plus calme encor
Que le déroulement des vagues, ô délice !

Des oiseaux blancs volaient alentour mollement,
Et des voiles au loin s’inclinaient toutes blanches.


Parfois de grands varechs filaient en longues branches,
Nos pieds glissaient d’un pur et large mouvement.

Elle se retourna, doucement inquiète,
De ne nous croire pas pleinement rassurés ;
Mais nous voyant joyeux d’être ses préférés,
Elle reprit sa route et portait haut la tête.

Douvres – Ostende, à bord de la Comtesse-de-Flandre, 4 Avril 1873.

 

Romances sans paroles

Paul Verlaine

Beams Romances sans paroles Poésie Paul Verlaine

 Poésie Paul Verlaine - Romances sans paroles - Beams -  Elle voulut aller sur les flots de la mer, Et comme un vent bénin soufflait une embellie,


  1. 23 mars 2010 @ 19:59 Alaoui

    hommages
    C’est de la vraie poésie
    hommages à ces poètes de renom
    Alaoui Belghiti Mustapha
    Maroc

    Répondre


Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/