Au port

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Au port le bateau se repose

Dans les eaux glauques

Aux reflets huileux

Il n'attend de ceux

Qui longent le quai

Ni le regard brumeux

 

De la miséricorde

Ni les accents de la compassion

Le port n'est qu'une maison

Provisoire qui ne marque

A ses yeux grands ouverts

Qu'un très court temps d'arrêt

Sans discontinuer

Il doit encore rouler

Sa bosse et repartira

Dès l'aube

Vers d'autres horizons

Que nous cache la mer

Quand inéluctablement

Viendra le soir

De son dernier voyage

Il quittera le monde

Sans aucun regret

Il sait que rassasié de jours

A la fin de son âge

Des mains inconnues

Que tout indiffère

Prendront en charge

Sa démolition

Sans aucun état d'âme

Sans la moindre émotion

Jacques Herman

2010

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/