Au fil de l’eau

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Voici le temps venu
De vous pendre au fil de l’eau
Si changeant
Et si ténu
Qu’on imagine mal
Qu’il résiste longtemps
Au poids de votre corps

 

Imaginez en cet instant
Les passants sur la rive
Fins guetteurs de la mort
Friands d’observer
Votre doux balancement
Interrompu soudain
Par une fin prématurée

Les cordes
Ordinairement
Offrent une résistance
Beaucoup mieux assurée
Mais les branches auxquelles
Elles sont accrochées
Parfois se brisent
Lamentablement

Jacques Herman
2011

 



  1. 22 mars 2011 @ 10:03 mordu

    Encore, encore…
    Toujours un plaisir de lire vos lignes Monsieur Herman.

    Avez-vous déjà penser à écrire de longues strophes pour les publier ?

    En attendant vos prochaines inspirations.

    Répondre


Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/