Après la mort du poète

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)
Lorsqu'il décéda
Il ne laissa
Sur la table où
Il écrivait
Que des mots disparates
Qui se couraient après
Et des feuilles de papier blanc
Qui les attendaient


Je tentai de coller
Les mots sur le papier
Mais ils s'y refusaient
Obstinément
J'ouvris alors la fenêtre
Et les fis voler
Au vent

© Jacques Herman 2005




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/