Alain Bashung, histoire et biographie de Bashung

(Mis à jour le: 4 janvier 2016)

Né le 1er décembre 1947 à Paris, Alain Bashung est un artiste français accompli, ayant été à la fois comédien, auteur-compositeur et interprète. Il fut reconnu dans le domaine de la chanson et du rock en France et fut l’influence de plusieurs chanteurs français.

Ses débuts en tant qu’artiste

Issu d’une famille ouvrière, Alain Bashung  a vécu durant une grande partie de son enfance en campagne alsacienne. Il fit la découverte de la musique en pratiquant l’harmonica Rosebud à l’âge de cinq ans. Il fut aussi enfant de chœur à Wingersheim, tout en pratiquant du sport. Après avoir rejoint Paris en 1959, il découvrit l’univers de la chanson française et du rock à travers Buddy Holly ou encore Elvis Presley.

Il abandonna ses études après avoir obtenu son BTS en comptabilité pour pouvoir créer son propre groupe avec ses copains, dans un registre plutôt rock et folk. Il rencontra des musiciens à Royan et forma un nouveau groupe qui se représentait essentiellement dans les hôtels-restaurants et les bases américaines. Sa carrière d’artiste démarra difficilement à l’âge de 19 ans, avec la sortie d’un premier 45 tours. Il fut également arrangeur chez le label RCA où il travaillait sur divers disques, dont celui de Dicks Rivers.

A partir de 1968, il sortit des singles en tant que compositeur interprète du groupe Monkey. Il composa aussi des titres pour des stars de l’époque, mais le succès n’était pas réellement au rendez-vous. Il signe un album en 1977 avec Boris Bergnan, qui ne fut pas non plus un succès, devant celui de lu courant Punk. C’est avec son titre Gaby que Bashung connut enfin le succès, avec plus d’un million d’exemplaires vendus. Il fut enfin reconnu par le public en 1981, avec l’album Rock Pizza, et la chanson intitulée « Vertige de l’amour », grâce à laquelle il démarra une tournée, dont celle à l’Olympia.

Le succès d’Alain Bashung

À partir de 1994, l’artiste se développe un peu plus dans le cinéma, carrière qu’il a commencée en 1981, notamment à travers  Ma sœur chinoise de Alain Mazars. Il enregistre entre autres un duo avec Brigitte Fontaine et marque son retour dans l’univers musical avec un album issu d’une collaboration avec Rodolphoe Burger et Jean Fauque, Les Valentins et Jean-Marc Lederman. Grâce à cet album, il reçoit trois victoires de la musique. En 2005, lors de la 20è édition des Victoires de la Musique, son album Fantaisie Militaire est sacré meilleur album des 20 dernières années.

En 2008, il sort L.U.V., un duo avec Daniel Darc qui figure dans l’album Amours suprêmes. Il crée également L’Homme à tête de chou, autour de Serge Gainsbourg. En 2008, l’artiste sort l’album Bleu pétrole, résultat d’une collaboration avec Gérard Manset, Gaëtan Roussel de Louise Attaque et Arman Méliès. A cette occasion, il reprend le titre « Il voyage en solitaire ». Il commence alors une grande tournée faisant partie intégrante de divers festivals. Le 10 juin 2008, il se lance dans des récitals à l’Olympia, alors qu’il suivait une chimiothérapie à cause de son cancer du poumon.

Alain Bashung reçu la distinction de Chevalier de la Légion d’honneur en 2009. Le 28 février de la même année, il reçut des trophées au cours des Victoires de la musique. Son album Bleu pétrole, lui permet d’obtenir une victoire particulière, et la tournée qu’il effectua à cette époque fut l’une des plus marquantes de sa carrière. Au total, il reçut 11 récompenses, ce qui fait de lui l’artiste le plus primé de la cérémonie. Il apparut en public pour la dernière fois à cette occasion, contraint d’annuler le reste de ses concerts dans les jours suivants. Souffrant du cancer durant toute une année en 2009, Alain Bashung succomba à l’âge de 61 ans, le 14 mars 2009 à l’hôpital Saint-Joseph à Paris.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/